Comment gérer à la perfection ses réseaux sociaux ?

Dans une société où presque tout le monde est connecté, notamment aux réseaux sociaux, avoir des pages ou comptes de notre entreprise est devenu inévitable. Mais créer ces pages implique également de les gérer et de les faire vivre, sinon à quoi bon ? Pour certains, cette gestion peut être une corvée et n’est pas encore considérée comme une réelle dimension dans la vie d’une entreprise. Mais il ne faut pas s’y méprendre : gérer sa communauté est devenu un élément clé et ne peut plus être la tâche à accomplir grossièrement (ou à ne pas accomplir).
Vous verrez ici des conseils pour gérer ses réseaux sociaux d’une manière efficace et pragmatique, pour ne pas définitivement laisser cette dimension de côté.

1

Choisir les bons réseaux sociaux en fonction de son contenu

La première question que l’on doit se poser est : sur quel(s) réseau(x) je souhaite installer mon entreprise ? Pour cela, il faut comprendre que chaque réseau social ses codes de fonctionnement, son type d’utilisateurs, etc. En effet, la duplication de contenu, qui est le fait de publier exactement le même contenu sur chacun des réseaux sociaux est à éviter, car les utilisateurs des plateformes ont des attentes différentes et ne veulent pas voir le même contenu.
Si une présentation détaillée de chaque réseau et de ses caractéristiques vous intéresse afin de faire les bons choix, je vous conseille vivement de lire mon article Quels réseaux sociaux choisir pour son entreprise ?

Mon conseil :
Prenez bien le temps d’analyser en détail les différents réseaux sociaux et de sélectionner ceux qui vous conviennent le plus. Il est important de se positionner sur les bons réseaux sociaux dès le début afin de ne pas perdre du temps dans la construction de votre communauté.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Se placer sur trop de réseaux différents. Il y a forcément des réseaux sociaux qui ne conviennent pas au contenu que vous comptez mettre en place ou qui est faisable par rapport à votre activité. De plus, mieux vaut ne pas se perdre à devoir gérer trop de comptes en même temps. Privilégiez plutôt le fait de prendre du temps sur moins de réseaux sociaux, vos comptes y gagneront en qualité et régularité de contenu.

2

Anticiper le contenu que l’on veut publier

Avant de vous lancer tête baissée dans vos idées, il faut commencer par organiser sa communication :
– Réfléchir à quel angle de communication, quelle ligne éditoriale je souhaite employer pour mes différents comptes, notamment par rapport au type de contenu que je vais publier et de quelle plateforme je vais utiliser.
– Prévoir les événements importants à l’activité de l’entreprise afin d’anticiper leur communication, mais aussi les moments creux de mon activité, afin de prévoir du contenu pour dynamiser ces périodes.
Dans la gestion des réseaux sociaux, la régularité est la clé. Il faut prévoir du contenu à l’avance pour ne jamais les délaisser et toujours être actif.

Mon conseil :
Si vous avez des difficultés à organiser autant de tâches de publication, je vous conseille vivement d’utiliser Trello, qui est un bon gestionnaire de planning et vous permettra notamment de préparer vos posts à l’avance.

3

Lier vos comptes pro Instagram et Facebook

Celle-ci est une petite astuce assez simple, mais tout de même bien pratique. Vous pouvez lier vos comptes professionnels d’Instagram et Facebook, car ils appartiennent au même groupe. Cela vous permettra de publier en même temps sur Instagram et Facebook des photos postées de base sur Instagram : faire d’une pierre deux coups ! Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre sur Instagram, d’aller via votre Profil dans les Paramètres, puis dans l’onglet Compte et Comptes liés.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Ne plus publier sur Facebook indépendamment d’Instagram. Cette astuce est là pour vous faire gagner du temps si la publication de la photo Instagram sur Facebook est pertinente. Cependant, il faut tout de même continuer à créer du contenu propre à votre page Facebook et ne pas la remplir de photos Instagram.

4

Publier aux bonnes heures

Pour avoir des publications qui ont un réel impact, il faut comprendre à quelles heures il est préférable de poster du contenu. Pour commencer, il peut être intéressant de publier à des heures différentes pour analyser l’impact, tout en suivant les heures généralement conseillées. L’objectif est de trouver quels sont les horaires les plus pertinents pour mettre en ligne les publications. Il faut savoir que ces heures sont différentes suivant si vous vous adressez à des professionnels ou des particuliers, mais aussi de l’activité de votre entreprise. Ces heures supposées idéales sont, d’après Hootsuite :
– Pour Facebook :
     – entre 9h et 14h le mardi, le mercredi ou le jeudi pour le B2B
     – 12h le lundi, le mardi ou le mercredi pour le B2C
– Pour Twitter :
     – entre 9h00 et 16h00 le lundi ou le jeudi, plus spécifiquement entre 11h et 13h pour le B2B
     – entre 12h et 13h du lundi au mercredi pour le B2C
– Pour Instagram : entre 12h à 13h et de 17h à 21h du lundi au vendredi
– Pour LinkedIn : à 19h45, 10h45, 12h45 et 17h45
     – le mardi et le mercredi pour le B2B
     – le lundi et le mercredi pour le B2C

Mon conseil :
Pour gagner encore plus de temps, vous pouvez utiliser la plateforme Swello, qui permet gérer la programmation de publication sur un seul et même support, gratuitement. Bien pratique pour ne pas avoir à jongler entre tous vos comptes pro !

5

Utiliser les publications programmées

Quelque chose qui facilitera grandement la gestion de vos réseaux sociaux est sans aucun doute l’utilisation de publications programmées. En effet, dans votre démarche d’organisation de vos publications, cela vous permettra de ne pas devoir être à l’heure exacte connecté. Il faut juste décider à quel moment prendre le temps de les réaliser et s’y mettre à fond. Utiliser cette fonctionnalité vous permettra d’être sans cesse dans l’anticipation et par conséquent jamais débordé.
Facebook et Instagram ont leurs programmateurs intégrés avec Créateur Studio (qui peut être commun si vous avez lié vos 2 comptes !), Twitter également avec TweetDeck.

Mon conseil :
Analyser systématiquement la qualité et la pertinence des résultats que ces logiciels vous donnent afin de prendre les meilleures décisions. En effet, il y a une donnée qu’ils ne peuvent pas analyser, c’est le côté humain et seul vous est en mesure de réaliser cette analyse.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Ne jamais être dans l’instantané. Parfois, il est bon de publier quelque chose qui n’était pas prévu, mais qui apporterait un plus à votre contenu. Si vous êtes fier de quelque chose que vous venez de réaliser ou encore si vous avez une envie d’interactivité avec votre communauté, n’hésitez pas ! Un peu d’instantané ne fait pas de mal et vous rapprochera de ceux qui vous suivent.

6

Automatiser certaines publications

Dans la lignée du point précédent, on peut également automatiser la publication sur nos réseaux sociaux lorsque vous publiez par exemple un article sur votre blog. Cela permet d’optimiser votre temps concernant la publication systématique sur vos différents réseaux sociaux qu’un nouvel article est disponible, ce qui est bien pratique !

Mon conseil :
Il existe une plateforme permettant cela qui s’appelle IFTTT. C’est l’acronyme de “If This Then That”, qui en français se traduit par “Si Ceci Alors Cela” (en référence à la programmation d’un algorithme). Ce service permet donc d’automatiser des tâches à partir d’une situation précise, une condition, à la manière d’un algorithme simple, d’où le nom qui est finalement assez explicite. Le service n’est malheureusement disponible qu’en anglais, mais reste malgré tout assez simple d’utilisation, et peut être directement configuré via l’application disponible sur Android et iOS.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Ne pas vérifier la publication automatisée. Même si l’objectif de cette démarche est de gagner du temps, il faut toujours qu’il y ait une vérification humaine, surtout au début. Donc checkez le résultat réalisé avec l’automatisation afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.

7

Interagir avec sa communauté

Même si je vous ai présenté quelques astuces pour optimiser la gestion de vos réseaux sociaux notamment grâce à tout ce qui est programmation, il est primordial d’avoir de vraies interactions avec votre communauté. Que ça soit via des sondages ou en étant réactif pour répondre à leurs commentaires individuellement, tisser du lien directement avec eux afin de créer de la proximité. Soyez authentique et montrez votre personnalité, vos valeurs, car il n’y a rien de plus unique que vous-même. C’est donc un très bon moyen de se démarquer et d’attirer des clients.

Mon conseil :
Partager uniquement du contenu “commercial”. Les entreprises qui ne partagent que leurs produits ou des promotions perdent complètement l’engagement de leur communauté, car leur compte ou leur page est vu comme une plateforme de publicité plus qu’une plateforme d’échange. En effet, on ne va pas sur un réseau social pour être confronté sans cesse à des promotions.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Ne pas être professionnel dans sa communication. Être naturel ne veut pas dire ne plus être professionnel. Il faut toujours que vous gardiez ce côté là afin de ne pas perdre en crédibilité. Chaque story doit par exemple être un minimum réfléchi, il faut trouver le juste milieu entre le sérieux et le naturel.

8

Faire des publications qui donnent envie

Pour rendre vos articles moins monotones et plus vivants, il est très positif d’ajouter des images et illustrations. Tout d’abord, c’est visuellement plus captivant que du texte et cela rend la page plus agréable à regarder. De plus, lorsque le visiteur va scroller pour voir ce qui l’intéresse, des images peuvent immédiatement lui parler et lui évoquer quelque chose en un clin d’œil, au contraire du texte qui nécessite de s’y attarder plus longtemps.

Mon conseil :
– Vous pouvez créer vos visuels avec l’outil qui s’appelle Canva. C’est une plateforme en ligne proposant des outils assez facile à prendre en main pour faire des visuels, pour avoir des illustrations personnelles qui vous correspondent !
– Privilégiez le format carré pour vos images, qui est devenu une sorte de norme avec Instagram. Par exemple, si vous créez un visuel en format paysage, elle n’apparaîtra pas en entier et sera coupée, ce qui n’est pas idéal.

9

Partager régulièrement vos produits

Dans la même continuité, n’hésitez pas à partager régulièrement vos produits. Cela produit de l’activité en lien avec votre site et est un moyen d’inciter les gens à s’y rendre pour effectuer un acte d’achat. J’en parlais déjà dans mon article Mes 13 conseils e-marketing pour faire décoller les ventes de votre boutique en ligne (eCommerce). Il faut cependant savoir s’y prendre et ne pas noyer votre communauté dans un flot trop important de publications sur vos produits sans prendre le soin de leur parler d’autre chose.

Mon conseil :
Ayez le bon équilibre entre votre promotion et l’échange avec votre communauté. En effet, il faut savoir donner du contenu dit “gratuit” comme par exemple des astuces, ou encore du divertissement, afin de générer de l’engagement, des interactions et entretenir l’algorithme. Grâce à cela, les publications promotionnelles auront plus d’impact que si vous insistiez uniquement sur cela.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Partager uniquement du contenu “commercial”. Les entreprises qui ne partagent que leurs produits ou des promotions perdent complètement l’engagement de leur communauté, car leur compte ou leur page est vu comme une plateforme de publicité plus qu’une plateforme d’échange. En effet, on ne va pas sur un réseau social pour être confronté sans cesse à des promotions.

10

Faire des jeux concours

Une manière d’augmenter la visibilité de votre page et de gagner en abonnés est de réaliser un jeu concours. C’est une technique de promotion efficace dans le B2C et dynamise beaucoup les réseaux sociaux. Cependant, il faut avoir un certain recul sur ces concours. En effet, beaucoup de personnes qu’on appelle des “concouristes” participent à tous les concours possibles afin de maximiser leurs chances d’en gagner. Ces personnes-là n’ont donc aucun potentiel intérêt pour ce que vous faîtes. Cela peut gâcher son intérêt, car on peut se retrouver avec des abonnés en plus, mais qui n’ont aucun intérêt pour la marque et qui n’auront aucun engagement.

Mon conseil :
– Pour éviter cela, n’hésitez pas à imaginer des règles pour participer qui demandent de l’engagement personnel et non pas seulement les “s’abonner et liker le post”. Demandez-leur par exemple de réaliser un défi, pas complexe pour ne pas décourager, mais qui demande un peu d’investissement. Cela limitera grandement la pollution du jeu par les “concouristes”.
– Faites gagner quelque chose de votre boutique et si vous n’en avez pas, il faut qu’il soit en lien avec votre activité ou votre contenu. L’objectif est de ne pas dévier de votre ligne éditoriale.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Faire un concours pour faire un concours. Il faut qu’il ait un objectif stratégique, comme promouvoir une opération événementielle limitée dans le temps, la sortie d’un produit ou encore développer la notoriété de la marque.

11

Utiliser avec parcimonie la sponsorisation

Toujours dans l’objectif de gagner en notoriété, il est possible d’utiliser les publications sponsorisées pour cela. Ces publications permettent notamment un ciblage assez précis selon certains critères, qui augmente vos chances de conversion en nouveaux clients. Pour ce faire, il faut que vous définissiez en amont une stratégie et les objectifs de cette campagne, le budget à allouer adéquat (et dans vos cordes) mais aussi sous quelle forme prendra la campagne (photos, vidéos, etc.). Il faudra ensuite choisir les réseaux sociaux qui permettraient de répondre à ces objectifs, dans une démarche similaire au choix pour y créer un compte :
LinkedIn sera, par exemple, parfait pour une stratégie en B2B et le ciblage y est facilité grâce aux expériences professionnelles et aux secteurs d’activité.
Facebook a l’avantage de donner accès à une grande diversité de cibles, qui peut notamment être localisée. Avec son ancienneté, son ciblage est extrêmement poussé.
Twitter et Instagram présentent des avantages similaires, mais ont des utilisateurs plus jeunes que Facebook (qui délaissent de plus en plus ce dernier).

Mon conseil :
Si vous décidez d’opter pour de la publicité sponsorisée sur plusieurs réseaux, déclinez votre campagne selon les codes de chacun comme j’ai pu vous en parler précédemment. Cela augmentera considérablement l’efficacité et l’impact de votre campagne.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Compter uniquement sur les publications sponsorisées pour gagner en visibilité. Il ne faut pas que vous vous reposiez sur ces publications pour gagner en visibilité. En étant payante et éphémère, ça ne peut être votre seul levier pour accroître votre notoriété. Comme vous avez pu le voir ici, il existe d’autres possibilités que celle-là et il ne faut pas les négliger.

12

Analyser les data de vos réseaux sociaux

Enfin, pour analyser l’impact du contenu que vous mettez en place, vous pouvez utiliser les data de vos réseaux sociaux. Analysez les indicateurs clés de performance (KPI) pour voir quels sont les types de publications qui fonctionnent le mieux et qui ont eu un certain impact, ceux qui fonctionnent le moins. Vous devez comprendre pourquoi, afin d’adapter votre contenu à ce qu’aime votre communauté. L’objectif est de créer un contenu qui intéresse les abonnés et les potentiels abonnés, c’est pour cela qu’il faut analyser ce qui leur plaît.

Mon conseil :
Les indicateurs clés de performance pour les réseaux sociaux, ceux que vous devez avoir à l’œil, sont :
Nombre de fans ou abonnés et sa croissance (ou décroissance…)
– Les différentes interactions possibles avec vos posts ou vos hashtags (qui diffèrent selon les réseaux sociaux) et le taux d’engagement (nombre d’interactions sur le post divisé par le nombre d’impressions ou abonnés x 100)
– Le trafic venant de clics provenant des réseaux sociaux

Ce qu’il ne faut pas faire :
Se renfermer sur un type de contenu. Même s’il fonctionne bien, varier votre contenu est important afin d’apporter de la diversité et ne pas lasser votre communauté.

En bref...

Les maîtres-mots de la gestion des réseaux sociaux seraient régularité, authenticité et communauté. Il est impératif de créer un réel lien avec cette dernière, afin de la fidéliser et de créer de l’engagement chez elle. Cependant, il faut du temps pour créer ce lien, il ne faudra donc pas être impatient concernant cela. Persévérez dans vos efforts, surtout dans les débuts où il faut aller chercher ces personnes.

Suivre ces astuces vous permettra d’avoir des réseaux sociaux dynamiques, ce qui plaît beaucoup et je l’espère vous permettra de créer une communauté solide autour de vous et de votre marque !

Si vous voulez me confier la gestion de vos réseaux sociaux, n’hésitez pas à découvrir mes prestations pour en savoir plus !

Vous avez aimé cet article ? Et si vous le partagiez ? 😄
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire