Thomas Ganet Communication - Création de sites web modernes et de qualité à Toulon (Var, 83)
Webmaster, Graphiste & Producteur Audio/Vidéo - Expert SEO (Référencement naturel), Wordpress, Prestashop et Woocommerce
Bases Referencement Google

Comment faire grimper naturellement son site à la première page de Google ?

Être référencé dans les premières pages de Google est incontestablement le meilleur moyen d’être visible et de générer du trafic sur son site web, quelle que soit votre activité. Et avec ses 90% de part de marché, Google est de loin le moteur de recherche le plus puissant et le plus incontournable sur lequel miser.

Qu'est-ce que le référencement "Naturel" ?

Par opposition, le référencement dit « payant » (via Google AdWords) consiste à payer pour placer temporairement votre site dans des espaces publicitaires définis par Google. Plus le secteur est concurrentiel, plus le coût de la campagne sera élevé. Les effets de cette campagne s’arrêteront alors dès que l’on cesse d’y injecter de l’argent. C’est une donc une solution d’investissement immédiate et éphémère, pour des campagnes temporaires. Elles n’auront pas (ou peu) d’incidence sur votre référencement naturel.

À l’inverse, le référencement naturel est un ensemble de règles et de méthodes, définies par Google, qui vont analyser votre site et lui attribuer une position dans les résultats de recherche, en fonction de plusieurs paramètres. Il est alors indispensable de connaître et d’appliquer correctement ces paramètres pour optimiser son référencement.

Mais alors, quels sont les paramètres de Google qui définissent notre positionnement ?

1

Choisissez tout d'abord une base de mots clés, expressions et phrases qui vous définissent

Les moteurs de recherche affichent les résultats qui répondent aux mots clés tapés par l’utilisateur. Il est donc primordial de vous mettre à la place de votre cible, et de vous demander : « Que faut-il taper sur Google pour que mon site réponde à cette demande » ? 

Par exemple, si je suis un webmaster, et que mon offre c’est de créer des sites web, plutôt dans le secteur du Var, et plus précisément de Toulon ; et que je mise sur la qualité plutôt que le « vite-fait-mal-fait », que je propose des solutions de référencement naturel, mais aussi du graphisme et de la vidéo etc… je vais progressivement formaliser tous ces mots clés, ces expressions, ces phrases qui vont définir mon activité.

Il conviendra alors d’en rassembler un maximum et des les réutiliser dans toutes les étapes de la création du site et de la mise en place du référencement naturel.

2

Les balises de titrage <h1>, <h2>, <h3>, etc... pour partir sur une base saine

Les balises de titrage sont très importantes dans le processus de création des pages de votre site. Ils permettent de structurer votre contenu pour deux raisons : pour le Lecteur (les balisent rendent le contenu plus agréable et donnent une meilleure vision d’ensemble) ; et pour les robots de Google (qui collectent les mots clés contenus dans ces balises)

3

Les balises <title> et <meta description>, l'information indispensable que vous fournissez à Google

Ces deux types de balises sont capitales aux yeux des moteurs de recherche. Elles sont à la fois utilisées par les robots de Google (qui analysent et mettent à jour régulièrement les données de votre site), mais sont également visibles par les utilisateurs, dans les résultats de la recherche qu’ils ont effectuée.

La qualité de ces balises va alors être déterminante pour apparaître dans les meilleurs places des résultats de recherche. Elles devront à la fois être agréables à lire, et comporter un maximum des mots clés que vous aurez défini pour votre activité.

4

La taille et la qualité de votre contenu : on n'y pense pas assez, et pourtant... !

Plus les années passent, et plus Google développe des outils basés, non plus seulement sur les mots clés, mais sur l’expérience utilisateur. Le contenu proposé doit être de qualité, il doit être correctement rédigé, être agréable à lire et donner envie de rester sur le site.

Cela dit, certaines règles sont également à respecter, et en voici quelques unes :
– Chaque page du site devraient contenir un minimum de 300 mots environ,
– Sur chacune de ces pages, il est important d’y retrouver les mots clés qui définissent votre activité, et plus particulièrement qui concernent le thème de la page en question. Par exemple, ma page « Graphisme » doit contenir un maximum de mots clés autour de l’infographie ; idem pour ma page « Vidéo », etc…
– Il est fortement déconseillé de dupliquer du contenu d’une page à une autre, cette pratique est pénalisée par Google
– Il est également fortement déconseillé d’écrire une succession de mots clés sans que cela ait un sens pour la lecture, sous peine d’être également pénalisé par Google

5

L'attribut <alt> de vos images : oui, il en faut !

Vous connaissez forcément Google Images… Cet outil qui vous permet de taper n’importe quel mot clé et d’y retrouver toutes les images du web associées. C’est d’ailleurs potentiellement une porte d’entrée très intéressante vers votre site web. Mais vous êtes-vous déjà demandé comment Google indexait toutes ces images ?

Tout simplement, grâce à l’attribut ALT de vos images (appelé « Texte Alternatif »). Et cet attribut, c’est un texte (qui peut être un seul mot ou une phrase) que l’on associe à une image pour la définir.

Si vous aussi vous utilisez WordPress, par exemple,, vous pouvez voir ci-contre qu’il est simple d’attribuer un texte alternatif pour chacune des images de votre site.

6

Le maillage interne, pour créer du lien entre toutes les pages de votre site

Un maillage interne désigne la relation entre toutes les pages de votre site via des « liens » cliquables, qui emmènent vers d’autres pages de votre site. Il permet donc d’établir une relation logique entre les pages, et ainsi faciliter l’indexation de celles-ci par les robots de Google ; mais il permet également aider le visiteur à naviguer sur le site et à y découvrir un maximum de contenu intéressant. 

Il permet ainsi de rendre votre contenu plus clair et plus facile à indexer. Il s’agit, par exemple, d’inviter quelqu’un à cliquer sur un lien pour obtenir plus d’informations, pour éviter de surcharger la page sur laquelle il navigue à ce moment là. 

Il peut également permettre de générer un intérêt croisé vers un contenu complémentaire. Par exemple, si je rédige sur une page qui parle de création de site web et que j’aborde le sujet du référencement sur Google, je vais créer un lien vers un article de mon site qui parle de référencement, pour inviter le lecteur à y naviguer s’il le souhaite. Cela permet à la fois d’éviter de surcharger la page d’informations, et également d’inviter le visiteur à naviguer de page en page, sur mon site web.

7

L'optimisation des performances de votre site : il doit être rapide et bien développé

Les moteurs de recherche accordent une importance particulière aux site qui proposent des performances élevées en terme de rapidité et de fluidité de navigation. Et pour qu’un site soit rapide, il faut que le données chargées soient bien développées, structurées, et optimisées

Deux sites peuvent avoir une apparence identique, mais si l’un est développé avec un langage obsolète, avec des images lourdes, des ressources trop longues à charger et des lignes de code inutiles ; il sera énormément pénalisé par rapport à un site propre, rapide, et développé avec soin.

8

L'adaptabilité multi-support Ordinateur/Mobile (le Responsive Design) obligatoire !

Aujourd’hui, un site doit obligatoirement être accessible (et surtout visuellement optimisé) depuis n’importe quel support, que ce soit un téléphone, une tablette, un ordinateur (petit ou grand), un vidéo-projecteur, etc… C’est ce que l’on appelle le « Responsive Design« .

Le fait de penser un site pour chaque support requiert un temps et une énergie supplémentaire, mais ne doit pas être négligé, sous peine d’être non seulement lourdement pénalisé par Google, mais également très frustrant pour n’importe quel visiteur.

9

Le Backlinking : créez des liens avec l'extérieur !

Tout à l’heure nous avons parlé de maillage interne, parlons maintenant des liens externes : Ce sont les liens qui sont posés sur des sites externes (le site d’un de vos partenaires par exemple), et qui dirigent leurs visiteurs vers votre site. Et ça, c’est très important.

Non seulement un lien pointant vers votre site ouvre une opportunité pour les visiteurs du site qui propose ce lien de découvrir votre site (et donc générer du trafic supplémentaire), mais en plus chaque lien pointant vers votre site est indexé et comptabilisé par Google, générant une influence positive sur votre référencement naturel.

Il est donc clair que, plus des liens pointent vers votre site, « mieux c’est », MAIS suite à une pratique désormais obsolète des sites d’échange de lien (qui permettaient de déposer tout un tas de liens de « partenaires » sur votre site, en échange qu’eux aussi fassent même chose de leur côté), Google recommande désormais la mise en place de des liens externes de qualité

Et mettre en place un backlinking de qualité, c’est s’assurer que les « partenaires » soient des sites bienveillants, sans spam, qui ne sont pas déjà justement surchargés de liens ; mais également cohérent, c’est à dire en relation directe avec votre activité et la catégorie de votre site.

ASTUCE : Commentez cet article (tout en bas de cette page), en précisant l’adresse de votre site web dans le champ correspondant : et hop, un backlink cadeau ! 🙂

10

Réseaux sociaux : soyez connectés !

Concernant les réseaux sociaux, il est très intéressant de faire un pont entre votre site web et ceux-ci. Votre site web doit pointer vers chacun de vos réseaux sociaux, et inversement : c’est à dire que vous devez déposer sur chacun d’entre eux un lien direct vers votre site

C’est une pratique assez simple, parfois négligée, et qui permet d’avoir de très bons résultats assez rapidement en terme de référencement, en plus de permettre une porte d’entrée supplémentaire des deux côtés.

11

La création et la soumission du sitemap à Google via la Google Search Console

Qu’est ce qu’un « sitemap » ? Pour faire simple, c’est un petit fichier intelligent qui recense toutes les pages de votre site web. Il s’agit donc d’un « plan » de votre site, compréhensible par tous les robots d’indexation (dont ceux de Google). Cela permet aux moteurs de recherche d’explorer votre site, et donc de le référencer, plus rapidement, efficacement, et intelligemment. Autant dire, donc, que cette étape est absolument essentielle pour optimiser son référencement naturel.

Un sitemap peut être généré manuellement (cela demande bien-sûr du temps et des connaissances), mais peut également être généré automatiquement grâce à des plugins comme Yoast SEO pour WordPress, ou encore grâce au plugin intégré Plan de Site pour Prestashop par exemple.

Une fois ce plan du site entre vos mains, celui-ci doit alors être soumis à l’outil « Google Search Console« . Cette démarche permet de fournir directement à Google le plan de votre site (sitemap), pour ainsi lui permettre de l’explorer rapidement et efficacement. Une fois le plan soumis à Google, il n’y a plus qu’à laisser faire les robots, et le tour est joué !

12

Générer du trafic sur son site : LE cercle vertueux par excellence !

Il s’agit là d’une sorte de paradoxe, qui peut à la fois se transformer en cercle vicieux ou en cercle vertueux : je parle là de la fréquentation de votre site (ou appelé trafic).

Le trafic, c’est tout simplement tous ces utilisateurs qui naviguent sur votre site. Ils viennent, ils naviguent (ou pas) et ils partent. Et ça, Google le prend sérieusement en compte. C’est à dire que plus votre site va être visité (et également plus un utilisateur va naviguer sur votre site) plus cela aura un impact positif sur votre référencement.

Mais alors pourquoi je parle de paradoxe ? 

Eh bien parce que si vous ne faites rien pour que des visiteurs viennent sur votre site, et qu’il y a en plus peu de visites (parce que le site est trop jeune et donc pas encore assez bien référencé, parce que la concurrence est très importante, ou encore parce que votre contenu n’est malheureusement pas assez intéressant) : Google ne le considèrera pas comme attractif, et ne le valorisera pas dans les résultats de recherche. Cette situation provoquera une sorte de cercle vicieux, qui fera que votre site restera bien en arrière dans les pages de résultats de recherche.

En revanche, si vous faites en sorte de générer du trafic sur votre site (via des partages sur les réseaux sociaux, du démarchage, des campagnes d’emailing, du bouche à oreille, des partenariats, des jeux/jeux-concours, etc…) et qu’en plus les utilisateurs restent et même naviguent sur votre site (le signe d’un contenu de qualité), Google va très vite s’apercevoir que ce site a un énorme potentiel, et va forcément le valoriser en terme de référencement. Et là on est donc, à l’inverse, dans un cercle vertueux qui vous rapportera très gros en terme de référencement.

En bref...

Tous ces points ont bien entendu été abordés très brièvement, ils mériteraient même chacun un article qui leur soit consacré. La chose la plus importante à retenir de cet article est que, pour qu’un site soit bien référencé et surtout durablement, il y a un des règles à respecter, des bases solides à mettre en place intelligemment et consciencieusement. 

En l’occurrence, si ces 12 points sont bien respectés, et ont été correctement mis en place, il y a fort à parier pour que votre site existant soit propulsé vers les premières positions des recherches Google. La position exacte dépendra alors de la concurrence vis-à-vis des mots clés & expressions sur lesquels vous vous êtes positionné(e)s. C’est là que vont jouer les détails, et la rigueur avec laquelle vous avez mis tout cela en place.

Si cet article vous a été utile, si vous souhaitez en discuter, ou encore si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à le commenter !

Vous avez aimé cet article ? Et si vous le ? 😄
Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci pour cet article très éclairant et facile à lire ! Pour ma part, je vais aller refaire mes « Balises Title » et renommer mes images 😉

    1. Thomas GANET

      Merci à toi ! Oui, avec un peu d’huile de coude et de la patience on peut vraiment avoir de supers résultats 😉

Laisser un commentaire